ANNA & PHILIPPE EN AMERIQUE DU NORD SEMAINE DU 04 AU 10 JUIN 2018

ANNA & PHILIPPE EN AMERIQUE DU NORD SEMAINE DU 04 AU 10 JUIN 2018

Bonjour à tous,

Cette semaine commence par une journée de réparation d’un inverter qui m’empêche d’utiliser mon appareil médical pendant la nuit. Un inverter ou ondulateur est un dispositif électronique qui change un courant continu en courant alternatif. Après divers démarches la réparation est effectué à 16h00 et nous permet de continuer notre voyage.

Donc départ de Rivière-du-loup vers l’est par la route 132 pour aller visiter les jardins de Metis. Après un parcours magnifique qui longe le fleuve Saint-Laurent à une vitesse de touriste, nous arrivons à 16h30, juste pour la fermeture des jardins. Donc DODO sur le parking du magasin métro à Mont-Joli qui est gratuit.

Mardi, après toute une nuit arrosée par des torrents d’eau et un matin toujours sous les bourrasques, nous décidons de continuer vers Matane malgré une annonce météo inquiétante ; il neige à Matane. Au niveau de Metis il pleut toujours, à Saint-Ulric bourrasque et vent, donc nous continuons vers Matane pour un gros dodo sous la couette.

Les phares de la semaine

Le mercredi et le jeudi nous reprenons la route pour nous rapprocher de GASPE. Le paysage est d’une beauté à vous couper le souffle. Imaginez, sur votre droite des falaises de plus de 300 mètres de haut, sur votre gauche l’océan, des montées et des descentes vertigineuses, une nature restée à son état initial, des anses qui vous apparaissent comme un coin de paradis, des gens qui viennent vers vous pour discuter, des rencontres extraordinaires. Chaque petit village est une halte bien méritée avec son église (grande et en pierre), son petit port, son hôtel, son dépanneur, ses restaurants. A sainte-Anne des monts un vieux monsieur (+ de 75 ans) vient nous raconter sa vie et la vie du village. A Mont saint-Pierre un camping ouvert mais pas encore en activité nous laisse nous installer et nous indique un petit restaurant pour souper avec vue sur la mer pour apercevoir pour la première fois des cétacés (baleines noires) et assister à un magnifique coucher de soleil. A rivière au renard, un couple voyant que l’on cherchait une information, après avoir appris notre besoin d’eau pour notre VR nous invite à venir nous servir chez eux.

Lui est pêcheur et il nous propose des filets de sole gratuitement. Ces 3 filles, toutes rouquines et pleines de tâches de rousseur, ont demandé à visiter notre roulotte motorisée et étaient émerveillées. Voilà quelques rencontres qui resterons longtemps dans notre mémoire. La GASPESIE est un pays rude habitée par des gens qui ont un grand cœur. Le jeudi soir nous trouvons au CAP-DES-ROSIERS, au pied du phare le plus haut du CANADA, un emplacement de rêve. Vendredi, au levé, nous prenons la route vers GASPE , capitale de la Gaspésie. Beaucoup de frustration, car nous nous attendions à beaucoup mieux. De bonnes raisons à cela : la saison touristique ne commence que le 22 juin, date de fin d’année scolaire et jour de la fête nationale du Canada. Donc visitons le musée de l’histoire de la Gaspésie, sympathique mais incomplet car des salles étaient en redéfinition, dommage. Nous voulions visiter une exposition sur la vie des MIC-MAC, mais l’ouverture est prévue une semaine plus tard. Donc, après avoir fait le plein d’essence et de gaz, Dodo sur un emplacement trouver par Anna auprès d’un magasin de vins. Nous consommons beaucoup de gaz, car les nuits la température étant proche de zéro, nous allumons le chauffage. Samedi nous rejoignons la ville de PERCE avec son célèbre rocher percé. Cet endroit a été en 1968 l’endroit de la révolution culturelle, dans la ferme aux pêcheurs à proximité de la côte. Village touristique qui était en pleine restauration pour la préparation de la saison estivale. Après une brève rencontre avec un couple des îles de la madeleine et un couple de breton, nous décidons de tracer vers le sud à destination d’adresse indiquée. Une poissonnerie spécialisée dans le HOMARD. Le prix est de 9,00$ la livre. Ils ont des homards de plus de 10 livres. Nous craquons pour un dîner exceptionnel et une halte de deux nuits à PASPEBIAC. Une récompense bien méritée après toutes ces émotions fortes. A partir de PERCE, le paysage change et ressemble plus à celui de Bretagne ou du pays basque. Rien à voir avec le nord de la Gaspésie qui a su conserver son authenticité.

Nous avons pu constater le pouvoir des églises au Canada. Chaque village à son édifice, plus ou moins grand mais toujours propre et bien entretenu. Sur la côte se trouve un nombre important de phares anciens toujours en fonctionnement pour éviter d’autres catastrophes comme celle du Empress of Ireland près de Rimouski le 29 mai 1914 avec plus de 1000 passagers à bord.

Les eglises et leur cimetiere de la semaine 1

Le mot de la semaine : Tantôt ; Indique un instant précédent, par exemple : « comme je vous l’ai dit tantôt »; cela peut-être ce matin, ce midi ou simplement quelques minutes avant ou après et parfois même la veille. Madame BOLLO connaît très bien ce terme ; aurait-elle de la famille au Québec ? Normalement, et nous ferons tout pour, nous serons avec vous mercredi à 15h00, heure Française, par SKYPE. Dans l’attente de vous voir et de vous entendre.

ANNA et PHILIPPE

Communiquez avec nous

    Communiquez avec nous

    En nous soumettant cette information, vous confirmez que vous acceptez qu’elle soit colligée, employée et divulguée de la manière décrite dans notre politique des données personnelles.

    Catégories : Uncategorised